Le commerce des allongés

De Alain Mabanckou – éditions Seuil – 19€50

Résumé de l’éditeur 

L’avis du libraire 

Liwa Ekimakingaï a passé son enfance et continue d’habiter chez sa grand-mère, Mâ Lembé, car sa mère, Albertine, est morte en lui donnant la vie. Il est employé comme cuisinier à l’hôtel Victory Palace de Pointe-Noire. Et il attend de rencontrer l’amour. Un soir de 15 août où l’on fête l’indépendance du pays, il réunit ses plus beaux atours à peine achetés l’après-midi, et assez extravagants, pour aller en boîte. Au bord de la piste de danse, la belle Adeline semble inatteignable. Pourtant, elle accepte ses avances, sans toutefois se compromettre. Elle signera sa fin…

Le roman est une remontée dans la vie et les dernières heures du jeune homme, qui assiste à sa propre veillée funèbre de quatre jours et à son enterrement. Aussitôt enseveli, il ressort de sa tombe. Pour se venger ?

En toile de fond, la ville de Pointe-Noire et ses cimetières – en particulier le Cimetière des Riches, où tout le monde rêverait d’avoir une sépulture mais où les places sont très chères, et celui dit Frère-Lachaise, pour le tout-venant dont Liwa fait partie.

Dans ce grand roman social, politique et visionnaire, la lutte des classes se poursuit jusque dans le royaume des morts, où ceux-ci sont d’ailleurs étrangement vivants.

A travers les portraits truculents de ses colocataires « morts-vivants » et de sa grand-mère Mâ Lembé, c’est une peinture vivante de l’Afrique contemporaine, de ses us et coutumes mêlant religion et sorcellerie. C’est aussi une critique virulente de sa société inégalitaire et ses dirigeants corrompus.
 
A lire !

Vous souhaitez le commander ?

02 99 52 67 40

Découvrir nos autres

coup de coeur

Ne ratez plus une seule rencontre : recevez de nos nouvelles !